GENE-FCCSS : des efforts investis depuis plusieurs années aboutissent enfin !

30 novembre 2022 13:15

GENE-FCCSS : des efforts investis depuis plusieurs années aboutissent enfin !

Equipe

Ce grand projet est une opportunité unique pour améliorer les traitements des cancers de l’enfant.

L’importante augmentation du taux de guérison des cancers de l’enfant a permis d’attendre les 80% de survie à 5 ans. Les séquelles à long terme de ces traitements constituent de plus en plus un enjeu majeur en onco-pédiatrie, et peuvent être carcinologiques ou pas, et atteindre la plupart des organes.

Grace à la confiance de l’Institut National Du Cancer (INCA) qui nous a accordé plusieurs financements importants, le séquençage génome entier de l’ADN constitutionnel des 3000 enfants de la banque biologique BioF de la cohorte FCCSS, va pouvoir commencer les prochaines semaines.

Ceci constituera la plus grande étude européenne sur la prédisposition génétique aux séquelles à long terme des traitements des cancers de l’enfant.

Ces études représentent une opportunité unique pour mieux personnaliser les traitements des cancers de l’enfant, grâce à une meilleure connaissance du rôle des facteurs génétiques prédisposant aux séquelles et à leur interaction avec les traitements.

Elles seront coordonnées par l’équipe  Épidémiologie des radiations | cesp (inserm.fr) (Dr. Florent Vathaire, Dr. Monia Zidane) du CESP (UMR-S 1018 INSERM/Gustave Roussy/UPSaclay), en collaboration avec l’Unité 1078 INSERM/UFR Médecine de Brest (Dr. Emmanuelle Génin, Pr. Claude Ferec), Gustave Roussy (Dr. Jacques Grill, Dr. Christelle Dufour, Dr. Brice Fresneau), l’Institut Curie (Pr. François Doz, Dr. Aurore Surin), l’AP-HP, Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (Pr. Françoise Denoyelle, Pr. Natalie Loundon), le Centre National de Recherche sur le Génome Humain (Dr. Jean-François Deleuze, Dr. Anne Boland), le Centre d’Etude du Polymorphisme Humain (Dr. Hélène Blanché), le Généthon (Dr. Safa Saker), et la société iAudiogram (Dr. Nicolas Wallaert).