TUBERT-BITTER

Pascale
TUBERT-BITTER
Responsable d'équipe
Chercheur.se
Compétences
Biostatistique pharmacoépidémiologie snds
Résumé de l'activité

Pascale Tubert-Bitter est directeur de recherche à l'Inserm et responsable de l’équipe « Biostatistique en grande dimension pour la sécurité des médicaments et la génomique » au CESP. Ses recherches portent sur les méthodes statistiques pour la sécurité des médicaments, avec les premiers travaux sur l’analyse des notifications spontanées des effets indésirables. Plus récemment, elle développe un axe collaboratif dédié aux enjeux méthodologiques des bases de données médico-administratives. Ses sujets vont de la détection de signaux en pharmacovigilance, à la modélisation dans les études observationnelles et l’évaluation du risque, notamment les études auto-contrôlées, et du bénéfice/risque en pharmacoépidémiologie. Ils relèvent aujourd’hui de la grande dimension avec l’utilisation de méthodes d’apprentissage statistique. Les vaccins et les médicaments pris pendant la grossesse constituent deux thématiques d’intérêt. Elle est impliquée dans des expertises de santé publique, a développé une collaboration avec l’Agence française du médicament (ANSM), et fait partie du conseil scientifique du GIS EPI-PHARE depuis sa création par l’ANSM et la CNAM en 2018. Elle est également engagée dans les sociétés savantes, en France ou à l’international où elle a notamment été présidente du Comité d’Éducation de la Société Internationale de Biométrie. Ses recherches sont développées en toute indépendance de l’industrie pharmaceutique.

Pascale Tubert-Bitter is a research director at Inserm and head of the team "High-dimensional biostatistics for drug safety and genomics" at CESP. Her research concerns statistical methods for drug safety, with early work on spontaneous reports of adverse effects. More recently, she has been developing a collaborative axis on the methodological issues of medico-administrative databases. Her topics range from signal detection in pharmacovigilance, to modeling in observational studies and assessment of risk, including self-controlled studies, and of benefit/risk in pharmacoepidemiology. They are now a matter of high dimension with use of statistical learning methods. Vaccines and drugs taken during pregnancy are two topics of interest. She is involved in public health assessments, has developed a collaboration with the French medicines Agency (ANSM), and is member of the scientific board of the EPI-PHARE Scientific Interest Group since its creation by the ANSM and the French national health insurance in 2018. She is also involved in learned societies, in France or internationally where she notably chaired the Education Committee of the International Biometric Society. Her research is developed independently from the pharmaceutical industry.

Organisme d'appartenance

INSERM

Directeur.trice de recherche
01 45 59 52 62

Hôpital Paul Brousse 15/16